MAGNUM INSTITUTE

Comment devenir négociant en vins ?

Comment devenir négociant en vins ?

Le négociant en vin occupe un poste clef dans la filière viticole. Son travail va bien au-delà de celui d’un simple commercial. En plus d’une formation à la vente et au marketing, il doit tout connaître de la viticulture. Il est avant tout un passionné, proche du terroir et des vignerons.

En quoi consiste le métier de négociant en vins ?

Il convient de définir le métier des négociants en vin qui ne doit pas être confondu avec celui des commerciaux du vin, car ils interviennent davantage dans la sélection des vins, ce qui oblige à posséder des connaissances assez poussées en œnologie.

Le négociant en vin occupe une place essentielle entre le vigneron qui fabrique le vin et le consommateur. Il peut aussi travailler avec des intermédiaires : commerciaux en vin, sommeliers, entreprises d’œnotourisme, etc.

Le négoce du vin consiste à acheter et rassembler des vins de différents producteurs. Le négociant sélectionne les crus pour les revendre aux particuliers, ainsi qu’aux professionnels. Un négociant en vins spécialisé peut aussi s’intéresser à la production viticole en amont de la fabrication du vin. Dans ce cas, il peut acheter les raisins et se charger de leur vinification. Son métier se situe alors entre viticulture-œnologie et commerce, car il se charge ensuite de la mise sur le marché de sa propre production.

 

La vie du négociant en vin

Pour proposer un éventail d’appellations assez large et répondre aux différents marchés, en France comme à l’export, le négociant en vin sillonne le pays pour découvrir les routes de vins de France et visiter les caveaux des nombreux viticulteurs.

Grâce à ses connaissances de la vigne et du vin, il doit être capable de prédire le potentiel œnologique d’une exploitation. Ainsi, il sélectionne les productions en fonction de millésimes, des appellations et du marché pour constituer son approvisionnement en vin ou en raisin, s’il le vinifie lui-même.  

Visiter les prestigieux vignobles lui permet aussi d’avoir une complicité avec les vignerons et partager leurs produits coups de cœur. Ces hommes qui travaillent la terre apprécient la valorisation de leur production. Préserver leur terroir est exceptionnel et participe à la consécration de notre prestigieux patrimoine viticole qui mérite d’être transmis de génération en génération.

Les compétences du négociant en vin

Le négociant en vin doit posséder des compétences nombreuses, mais aussi très diverses. C’est d’autant plus vrai s’il décide de vinifier lui-même ses cuvées.

Le négociant est nécessairement un fin œnologue, mais aussi un habile commercial. Il doit mêler des compétences très techniques, avec des considérations plus artistiques. La fabrication du vin et son appréciation demandent du talent et une certaine sensibilité, tandis que les méthodes de marketing et vente sont plus concrètes et abruptes.

S’il décide de se spécialiser en sommellerie ou œnologie, le négociant en vin doit aussi s’engager dans une formation poussée sur la gastronomie. Il est amené à travailler avec un sommelier et doit pouvoir le conseiller.

S’il se lance dans sa propre vinification, c’est une formation viticole qui l’attend, en plus d’études commerciales.

La formation du négociant en vin

Vous disposez de plusieurs solutions pour vous former au métier de négociant en vin.

1 — Vous suivez une formation dans une école de commerce pour vous former à la vente et au négoce, puis dans une école dédiée aux métiers du vin pour apprendre l’œnologie et la production du vin.

2 — Vous choisissez le parcours inverse : école du vin, puis école de commerce.

3 — Vous poursuivez un parcours mixte dans une école qui propose un enseignement consacré au négoce, mais intégrant dès le départ la spécificité liée au vin.

La troisième solution est la plus logique et pertinente, mais vous disposez toujours des deux premières solutions si vous n’avez pas choisi la bonne orientation dès la première année.

En sélectionnant une école dédiée au négoce du vin, vous vous spécialisez plus rapidement. Par ailleurs, toutes les écoles post bac imposent désormais des stages en entreprise pour terminer chaque année scolaire. Grâce à l’école de vin, vous travaillerez directement dans une entreprise dédiée à la production viticole. Si vous commencez par une école de commerce, votre immersion sera plus tardive.

Lorsque vous choisissez votre formation en négoce du vin, il est important que vous preniez en compte la dimension internationale de ce secteur d’activité. Le vin français s’exporte dans le monde entier et même les petits producteurs sont concernés. L’export doit impérativement faire partie des programmes.

Il est aussi pertinent de sélectionner une école qui vous propose des stages en entreprise ou des formations en alternance à l’étranger. Elles vous font bénéficier de leur réseau de partenaires, ce qui vous permet d’enrichir vos compétences linguistiques et de vous ouvrir l’esprit sur des méthodes de travail différentes des nôtres.

Pour devenir négociant en vin, vous pouvez suivre une formation allant du bachelor (bac + 3) à un mastère (bac + 5).



Plus d'actualités

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos campus pour obtenir plus d’informations.

Campus de Paris

Campus de Lyon

Campus de Bordeaux