MAGNUM INSTITUTE

Ecole du vin : TOP 10 des Métiers et Salaires

Ecole du vin – Pour exercer dans le monde du vin, le cursus idéal est de passer par une école du vin. Grâce aux formations certifiantes, vous vous ouvrez les portes d’une carrière passionnante et généralement bien rémunérée. Voici notre top 10 des métiers du vin et salaires les plus intéressants.

 

 

1 – Commercial du vin

La moyenne des revenus des commerciaux du vin en France s’élève à 35 000 € bruts annuels. Cependant, derrière ce chiffre médian se cachent de très grandes inégalités. Deux critères sont décisifs pour bouleverser ces chiffres : l’employeur et la qualité même du commercial.

Si le commercial travaille pour une petite exploitation, il est restreint dans son évolution. En revanche, lorsqu’il s’agit d’accompagner les vignerons exploitant les plus belles propriétés viticoles, son travail peut prendre davantage d’envergure. Travailler pour des maisons de grande renommée vous ouvre de nombreux horizons, notamment à l’étranger.

Un commercial vins et spiritueux peut aussi travailler sur d’autres produits que le vin. S’il travaille pour une maison de champagne par exemple, son salaire peut s’envoler.

L’école des vins vous enseigne les bases du métier, c’est le talent de chacun ensuite qui fait la différence.

 

2 – Chef de marque

Le salaire médian du chef de marque est de 42 000 € bruts annuels. Ce métier demande de nombreuses compétences, ce qui justifie le passage par une école du vin. Le chef de marque est chargé d’améliorer l’image de la marque pour laquelle il travaille.

Cela implique de concevoir une stratégie marketing efficace, puis la mettre en œuvre. Le chef de marque doit savoir gérer un budget, fonder un plan marketing, élaborer un plan média et publicité, négocier avec les prestataires, etc.

 

3 – Directeur commercial

Le salaire médian d’un directeur commercial dans le monde du vin représente de 66 000 € bruts annuels. Sa responsabilité est très lourde, c’est pourquoi il passe par l’étape d’assistant pour apprendre le métier sur le terrain. Il travaille en relation très proche avec la direction et chapeaute l’équipe commerciale.

Le directeur commercial peut se réserver la gestion intégrale de certains clients, comme les grands comptes, ou certains clients étrangers.

 

4 – Responsable export

Un responsable export gagne en moyenne 56 000 € bruts annuels. Il travaille avec la direction commerciale pour développer sa marque à l’étranger. Ce métier aux lourdes responsabilités peut être comparé au directeur commercial, mais pour les ventes hors de France. Ceci implique des connaissances juridiques étendues qui sont étudiées dans les cursus longs de l’école du vin.

 

5 – Œnologue

À l’image du salaire du commercial, celui de l’œnologue dépend de ses connaissances techniques, mais aussi de son talent. On peut l’estimer entre 30 et 60 000 € bruts annuels. L’œnologue est très polyvalent : il a des connaissances chimique et biologiques, mais aussi juridiques. Il conseille les viticulteurs dans le choix des cépages à planter, puis suit la fabrication du vin.

Découvrir MAGNUM sur Studyrama –> ici

 

6 – Sommelier

Se spécialiser en sommellerie ou œnologie revient un peu au même, car le sommelier étudie les mêmes matières dans une école du vin que l’œnologue. Son salaire médian oscille entre 25 et 35 000 € bruts annuels, mais tout dépend de l’établissement pour lequel il travaille. Le salaire du sommelier peut exploser s’il travaille pour un restaurant de la haute gastronomie.

 

7 – Les métiers l’œnotourisme

Les métiers de l’œnotourisme se sont développés dans toutes les régions viticoles de France. Les profils des employeurs et les métiers sont aussi divers que les salaires. Vous accompagnez les touristes pour découvrir la sélection des grands vins millésimes issus du terroir et les exercer à la dégustation dans les caves des producteurs.

Vous devez suivre un cursus dans une école du vin pour acquérir une connaissance parfaite du monde du vin. Vous devez également être un expert de la dégustation de vins.

 

8 – Maître de chai

Le maître de chai participe à la fabrication des vins : vinification, assemblage, conservation et mise en bouteilles. Son salaire peut débuter à 25 000 €, mais, pour un maître de chai réellement créatif, la rémunération peut aller beaucoup plus haut.

Il faut aussi présenter le métier de caviste spécialisé en vins naturels qui se développe avec la vague en faveur du bio. Dans ce cas, le maître de chai travaille avec des cavistes qui possèdent le savoir-faire de cet élevage.

Découvrir MAGNUM sur l’étudiant –> ici

 

9 – Courtier en vins

Le courtier en vins est un intermédiaire entre les producteurs et les négociants. Son cursus passe par une école du vin, car il doit tout en connaître, mais il doit aussi se distinguer par son talent de négociateur.

Il est à la recherche permanente de nouveaux producteurs. Sa rémunération débute à 25 000 € bruts annuels, mais ce n’est guère représentatif, car il peut se mettre à son compte, ce qui change la donne.

 

10 – Tonnelier

Le tonnelier est un artisan du bois. Il ne passe pas nécessairement par une école du vin, mais il doit comprendre comment le vin évolue en fonction des tonneaux de bois. 

Il n’existe pas de salaire moyen pour ce métier de passion. On sait cependant que les grandes maisons de vin sont prêtes à beaucoup investir, car la qualité du tonneau est déterminante.

 

Pour en savoir plus :

Voir notre ecole du vin à Bordeaux –> ici

Voir notre ecole du vin à Lyon –> ici

Voir notre ecole du vin à Paris –> ici

Plus d'actualités

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec l’un de nos campus pour obtenir plus d’informations.

Campus de Paris

Campus de Lyon

Campus de Bordeaux